•  
  •  

Pour une dégustation Fredi Müller est toujours à disposition sous son numéro de mobile suivant: +41 (0)76 328 53 11

Fredy Müller, après un apprentissage de vigneron, cherche un endroit propice à la viticulture dans la région bâloise pour s'implanter et montrer son savoir faire. Tout de suite la pente sud derrière le village de Zwingen lui a sauté aux yeux et tout de suite en 1983 il a entrepris les démarches. Le terrain appartient à la bourgeoisie de Zwingen avec les quels il fait un contrat de longue durée et à l'époque le canton de Berne lui accorde le cadastre viticole pour la parcelle en question: ainsi 3 ha de nouvelle vigne est née et la plantation a été effectuée en 1984.

À cette époque les vignerons n'avaient pas encore la liberté de choix des cépages, ainsi le législateur fédéral et cantonal lui ont imposé la plantation de Pinot noir, de Riesling x Sylvaner et de Chardonnay. Par la suite il a planté pour le compte de la bourgeoisie un cépage alors dits plus résistant aux maladies cryptogamiques: le Regent.

La qualité produite depuis les débuts est excellente, les degrés Oechsle sont toujours au-dessus de la moyenne cantonale de Bâle-Campagne et le fait de produire bien moins de 700 g au mètre carré, cela donne ainsi une surface aromatique du vin beaucoup plus grande que ce que l'on trouve habituellement. 

Fredy Müller a investi dans son infrastructure de vignification déjà tout au début de sa venue dans la Rauracie. Petit à petit avec l'augmentation de la production de ses vignes il a créé la capacité nécessaire pour faire tout à fait individuellement son vin.

Avec son Pinot Noir, il fait une selection des grappes, pour les unes la destinée est le fût de chêne et pour l'autre il en fait un vin rouge très agréable et convivial. Certaines années sur demande de sa grande clientèle il en fait un rosé très fruité.

Les blancs, Chardonnay et Riesling x Sylvaner, donnent des vins très typés et fruités. Je prétends personellement que son Chardonnay est l'un des meilleurs qui est produit en Suisse et sa comparaison avec des vins de la région d'origine de ce cépage ne laisse pas de doutes sur les capacités du vignificateur Müller. Le Riesling x Sylvaner de Zwingen est produit de manière très typée pour ce cépage. Le fruité agréable, sa note musquée et sa souplesse le prédestinent pour la convivialité. Heureusement que son R x S ne connait pas les notes amères et âpres que connaissent maints produits sur le marché.

Le site est très favorable pour la plantation de la vigne, car ces surfaces se trouvent aux alentours de 400 m d'altitude et les microclimas jurassiens sur les pentes bien exposées sont connus par leur diversité floristique fantastique dans le domaine des plantes thermophiles et sèchardes (Teucrio-Mesobrometum d'après Braun-Blanquet).

Le Centre Ajoie groupant environs 500 producteurs céréaliers ajoulots ont décidé de l'achat des parcelles en 1987, la plantation a eu lieu en 1988 et la première récolte a été commercialisée en 1990. Il a été décidé de la plantation des cépages Garanoir (rouge précoce), le Pinot noir, le Riesling x Sylvaner et le Pinot Gris. 

Les étiquettes des vins du Clos des Cantons sont effectivement superbes. Elles ont été concues par l'artiste peintre Jean-François Comment de Porrentruy. Elles invitent à l'achat et à la consommation et reflètent le caractère des gens de notre pays.

Les installations pour la vignification sont un investissement qui dépasse souvent les possibilités financières d'un exploitant. D'autre part les risques de défauts inhérents à une fermentation ne sont pas à exclure malgré toutes les précautions. Ainsi certains viticulteurs ou propriétaires choisissent de ce fait de livrer leur récolte à des coopératives ou autres professionnels de la vignification. Ainsi les raisins de Buix du "Clos des Cantons" sont vignifiés à la Liestal chez "Siebe Dupf".

Didier Fleury a racheté en novembre 2006 les terrains du cadastre viticole à Buix, a acheté le stock de vin et en plus toutes les machines et outils de FENACO, ancien propriétaire des vignes de Buix. Il va faire un recentrage des activités liées aux vignes dans l'arc jurassien. Son épouse Monique, mère de 5 enfants, s'accroche à la comptabilité et a ouvert un magasin de produits de la ferme à Alle. Son fils ainé a effectué un apprentissage de viticulteur / arboriculteur et a renforcer l'équipe autours de Didier. Car dans le Domaine des Fleury il n'y a pas que la viticulture, l'un des fils fait un élevage de lapins, est boucher et excellent cuisinier, l'autre a la passion de la volaille, ils possèdent 4 ha de hautes-tiges de Damassines et le père Didier fait l'élevage de moutons. Ainsi pour accompagner tout ces produits de la terre, ils ont la chance de faire un excellent vin.

Depuis un certain temps on trouve Didier tous les samedis matin au marché de Delémont...

3 juin 2014 Nous avons la douloureuse information à vous donner que Didier Fleury, notre ami vigneron de Buix a fait un gros accident hier dans sa vigne. Il a passé sous son tracteur à chenilles lors du traitement et a dévalé son parchet de 35% pour se retrouver sur la route cantonale. Héliporté à Bâle, il est dans un état instable encore. Nous lui souhaitons le meilleur des rétablissements de tout notre coeur.

Heureusement que lors du marché de Saint-Martin 2014 notre Didier Fleury était de nouveau de la partie et que l'on puisse dire qu'il est bien rétabli!

Oui, c'est avec Didier Fleury et son épouse que j'ai eu l'occasion de partager la passion du vin. Il est convainquant par son honnêteté, son ouverture et son professionalisme. Je lui souhaite plein succès pour sa nouvelle mission en tant que propriétaire de la vigne de Buix et je crois qu'il va rester sur sa ligne personelle et développer plein d'autres idées encore, je suis confiant ! Voici son adresse: Didier Fleury Rue de l'Eglise 45 2942 Alle. Tél. 032 471 10 83 ou 079 407 71 12, Fax 032 471 31 91 ou E-Mail closdescantons@bluewin.ch

La famille Blattner (Valentin et Silvia) n'a planté leur vigne de Soyhières qu'en 1991 et leur première récolte jurassienne a été commercialisée en 1994. À cette époque la confédération a considérablement allégé les prescriptions pour l'encepagement et le Canton du Jura a immédiatement suivi. Ainsi ils ont planté des cépages dits résistants aux maladies cryptogamiques tel le Regent (rouge), Bianca et Seyval B. Par la suite, des cépages nouveaux comme la Réselle et le Muscat de la Birse ont suivi.

Pour de multiples raisons la productivité de cette vigne est extrêmement faible, ainsi en moyenne entre 2000 et 4000 bouteilles sont produites sur une surface de plus de 10 ha. Car dans les années 2006 Valentin a laissé planter la vigne de Courroux (env. 4 ha) sur un site avec très peu de profondeur de sol et un peu plus tard la vigne de Courfaivre.

Le 14 avril 2012 Thomas Dennert est dans le Quotidien jurassien de ce jour pour la mise en place de sa vigne "Clos du droit" à Vermes, vigne en terrasse à cause de la déclivité de plus de 35%. Nous lui souhaitons pleine réussite pour ce travail titanesque qu'il a entrepris.

Son vin actuel du "Clos du Tiergart", gagné à la sueur de son front, est un cru très agréable, malgré l'hostilité de ce site. En effet les températures hivernales dans ce lac d’air froid atteignent régulièrement -22° C et encore moins et cela provoque la mort de la plupart des bourgeons, rendent ainsi la taille difficile, faute de sarments valables.

Pour notre part nous souhaitons plus d'initiatives telle que celle-là, car des viticulteurs passionnés, viticulteurs sans poils dans la main qui s'investissent pour leur passion forment une émulation

Nos conditions dans le Canton du Jura sont excellentes, meilleures que dans les cantons traditionnellement voués à la viticulture. Nous en voulons pour preuve que les agriculteurs qui sèment 2 fois de suite du maïs sur une même parcelle se font montrer du doigt, mais si vous prétendez que votre tradition centenaire ou millénaire de la viticulture soit un bénéfice pour le vin, cela s’avère être un mensonge terrible, car il est impensable que le vin issu d’une monoculture viticole millénaire soit tout d’un coup une merveille alors que les sols sont délavés, manquent de particules fines et d’humus, sont pauvres en oligoéléments, car la vigne très vorace les a toutes absorbés. Non, vraiment, nos terrains neufs et frais nous donnent des longueurs d’avance et depuis le réchauffement climatique depuis 1995 nous sommes dans les conditions optimales de températures et d’ensoleillement.

En 2014 il a déjà pu faire déguster le vin de son nouveau parchet de vigne de plus d'un hectare et il est très agréable ausii bien le blanc que le rouge!

Nous souhaitons que Thomas Dennert réussisse son paris dans le « Clos du droit » à Vermes!!!

Aurèle Morf et son fils devant la nouvelle plantation rière l'église catholique de Moutier!

Le 5 mai 2012 Aurèle Morf a donné la Fête de la plantation derrière l'église de Moutier avec beaucoup de monde... oui, Aurèle Morf, viticulteur, a fêté la plantation de ses plants de Cabernet Jura VB 5-02 sur une surface de 60 a appartenant à la paroisse de Moutier. Il y eut beaucoup de monde, des scouts, des parents, des parrains de plants, des parrains du projet, un magnifique projet a pris vie. La musique tessinoise a bien animé la fête sur le parvis de l'église avec l'arrière plan de la vigne.

Ainsi nous sommes content qu'il puisse aussi faire du vin du Jura et pas seulement vignifier des grappes venant du Tessin et d'ailleurs!

Nous lui souaitons plein de succès!

et la musique tessinoise lors de cette fête de la plantation à Moutier...

Neuer Absatz